Memories n’ Bones

MEMORIES N’ BONES Selon Didier Anzieu , les murs de la maison sont une autre de nos peaux, sa projection. Elle se construit de la même manière, une surface qui protège son contenu. Par ses murs elle renferme son histoire, ses cicatrices, sa mémoire. SURFACE : J’ai d’abord travaillé sur le contenant « la boite noire » comme enregistreur de données, réceptacle des souvenirs, témoin des évènements passés. la boite noire est la partie invisible du système qui contribue à archiver les traces de ce qui a été. CONTENU : Les murs. Ils sont le squelette de la maison, sa colonne vertébrale. Je souhaitais nous plonger dans cette ossature en apesanteur, flottante comme un ectoplasme, décortiquée comme un vestige du passé. La colonne est ce qui nous permet de tenir debout, aujourd’hui elle résonne encore plus, de nuit comme de jour, rester debout.